mardi 6 juin 2017

La curieuse histoire de la citation qui n'existait pas

Je ne me souviens pas exactement de la première fois que je l'ai vue, ni de la deuxième, ni de la troisième probablement, mais je sais qu'après un petit bout de temps, à force de voir cette citation revenir et revenir et revenir sur mon fil d'actualité Facebook, j'ai commencé à être intriguée.



Peut-être l'avez-vous également vu passer. Signée de Lewis Carroll en personne, cette petite phrase dit simplement:

"Mais alors," dit Alice, "si le monde n'a absolument aucun sens, qu'est-ce qui nous empêche d'en inventer un?"

Je n'ai pas tout de suite douté de l'existence de cette citation, mais je me souviens l'avoir trouvée étrange. Elle ne sonnait pas Carroll, elle me semblait être assez peu représentative des Alice. Ces livres si irrévérencieux, complètement nonsense - tout l'art de Carroll, c'est justement l'absurde, la résistance du monde à ce qu'on lui trouve un sens... Je me suis dit: "Avec toutes les citations de Carroll qui pourraient devenir virales, pourquoi choisir celle-ci?"

A force de la voir repasser, j'ai fini par me demander d'où elle sortait. J'avais vraiment de plus en plus de mal à imaginer le personnage d'Alice dire une telle phrase. Etait-elle prise hors contexte? Je suis retournée à mes bouquins.

Et là...

Vous vous doutez de la suite. Impossible de la trouver.

J'ai cherché dans la version papier, j'ai cherché dans la version électronique, j'ai cherché partout. Nulle trace, même en paraphrasant.

Alors je me suis dit que c'était peut-être ma traduction qui péchait, et j'ai cherché en anglais. La citation est assez facile à trouver en anglais sur internet, bien instagrammée, bien facebookée, bien twittée.



Mais là encore, aucune trace de cette citation dans les Alice d'origine.

Perplexe, j'ai alors commencé sérieusement à me demander si c'était une citation apocryphe.

Alors j'ai écrit à la Lewis Carroll Society d'Amérique du Nord, et la présidente m'a répondu illico un drôle et énergique message pour me confirmer que cette citation n'existe nulle part et qu'elle lui semble d'ailleurs totalement contraire à l'esprit même de Carroll.

Et elle en a profité pour m'en dire une ou deux autres qui circulent beaucoup sur internet et qui sont simplement fausses. Dans les exemples qu'elle m'a cités, les phrases viennent de la série Once upon a time ou du film de Tim Burton.

'Les meilleures personnes sont folles' - autre citation qui n'aurait pas traversé l'esprit de Carroll...

Je suis depuis à la recherche de l'origine de cette fausse citation devenue si virale. Je n'ai pas retracé son origine exacte, mais j'ai quelques théories.

1) La citation est probablement une invention francophone.

Selon moi, cette citation, assez bizarrement, a été inventée par... un/e Français/e, et ensuite traduite en anglais.

Je n'en suis pas à 100% certaine, mais quand on la recherche, on trouve beaucoup plus de liens français, et presque toutes les traductions renvoient vite vers des liens francophones. J'ai essayé en espagnol, avec plusieurs traductions possibles, et je trouve un seul lien vers une image instagram en français (celle qui l'a postée l'a traduite en espagnol). Google Translate m'a aidé avec l'italien et l'allemand, mais je trouve vraiment peu de liens pertinents.

C'est donc ce me semble une success-story à la française.

ptet c'est lui qui l'a inventée


2) Elle a probablement été inventée vers 2000-2001.

En utilisant les fonctions de recherche de google, il semblerait que cette citation n'existait pas avant 2001. Les premières mentions que je trouve datent du 1e février 2001, bien qu'il soit possible que la citation ait été ajoutée a posteriori sur des billets de blog de 2001.

En anglais, la citation n'apparaît que beaucoup plus tardivement; une petite mention en 2002, puis en 2005, mais elle reste rare jusqu'en 2013. Plus récemment, elle monte en popularité, mais beaucoup moins que côté français.

Je précise que je n'ai littéralement aucune expérience de recherche d'origine de phrase sur internet, donc à part cette méthode très artisanale, je n'ai rien fait d'autre. Si quelqu'un qui a l'habitude peut en deux clics retrouver le ou la coupable (pardon, l'auteur/e de cette phrase légendaire), je lui serais très reconnaissante.

3) Mais pourquoi cette invention?

La citation me semble vaguement inspirée de plusieurs choses:

- Ces lignes-là (les plus proches dans tous les Alice selon moi):
‘If there’s no meaning in it,’ said the King, ‘that saves a world of trouble, you know, as we needn’t try to find any. And yet I don’t know,’ he went on, spreading out the verses on his knee, and looking at them with one eye; ‘I seem to see some meaning in them, after all. “—said I could not swim—” you can’t swim, can you?’ he added, turning to the Knave.
 « Si elle ne signifie rien, » dit le Roi, « cela nous épargne un monde d’ennuis, vous comprenez ; car il est inutile d’en chercher l’explication ; et cependant je ne sais pas trop, » continua-t-il en étalant la pièce de vers sur ses genoux et les regardant d’un œil ; « il me semble que j’y vois quelque chose, après tout. « Que je ne savais pas nager ! » Vous ne savez pas nager, n’est-ce pas ? » ajouta-t-il en se tournant vers le Valet.
(Texte intégral sur Wikisource)

- La chanson du début du film Disney, quand Alice imagine 'A World of my own' (Le monde de mes rêves) 

je précise que c'est l'une de mes chansons préférées de Disney et que je la connais intégralement par coeur. Demandez-moi de vous la chanter la prochaine fois.
Sauf que, comme vous pouvez le voir, la citation ci-dessus est entièrement contraire à celle qui est si amplement partagée, et la chanson de Disney, bien qu'un peu neuneu, ne dit pas du tout qu'elle va 'inventer un sens' dans ce monde - au contraire - elle dit que tout serait le contraire de ce qu'il est, et ne serait pas ce qu'il est, et que 'everything would be nonsense' (tout serait absurde).

4) Et alors, c'est grave?

Non. Le monde est plein de citations apocryphes, et loin de moi l'idée d'humilier publiquement ceux et celles qui n'auraient pas vérifié leurs sources. La vie est souvent trop courte pour vérifier ses sources. Personnellement, j'utilise notamment souvent une citation d'Hemingway ('Quand je veux transmettre un message, je vais au bureau de poste') qui est sans doute apocryphe, je ne sais pas.



Ce que je trouve intéressant, c'est de s'interroger sur le pouvoir de cette citation, et de tant d'autres, qui font nettement vibrer une certaine corde sensible dans certains milieux - ici, le milieu de gens amoureux de la lecture et de l'enfance...

...surtout lorsque (bien que cela se discute) la citation est assez loin de l'esprit de la personne qui est censée l'avoir prononcée.

Quoi qu'il en soit, son succès, clairement, est dû au fait qu'elle célèbre l'enfance, le pouvoir de l'imagination et la liberté. Mais ces valeurs-là sont plutôt étrangères au personnage d'Alice dans l'oeuvre de Carroll, qui aurait bien du mal à les prononcer, elle qui est surtout l'agent raisonnable et sérieux dans ce monde absurde qui la malmène...

Je suis fascinée par cette citation - citée, recitée, récitée, brodée, designée, peinte, tricotée, à tel point qu'elle est sans doute devenue la citation la plus citée de Carroll en France... alors qu'elle n'est pas de Carroll.

Et cette citation commence à apparaître en-dehors des réseaux sociaux, notamment dans les médias et dans d'autres livres jeunesse. Je pense qu'on peut estimer qu'elle vit désormais sa vie et qu'elle doit être considérée comme faisant partie du 'corpus étendu' de Carroll...

Je termine sur une anecdote - ayant fait remarquer à certaines personnes sur Facebook que cette phrase n'existait sans doute pas, j'ai eu le commentaire suivant: "Mais alors, si la citation n'existe absolument pas, qu'est-ce qui nous empêche de l'inventer?"

La riposte est jolie.

Mais à mon avis, Carroll ne l'aurait pas likée...

-------------------------------------------------------------

Si vous avez des renseignements sur cette citation, dites-moi! Ca m'intéresse, purement par curiosité (et oui, je sais, les petites huitres aussi étaient curieuses...) J'attends la réponse de la Lewis Carroll Society de Grande-Bretagne qui a peut-etre aussi des renseignements complémentaires, je vous dirai.

6 commentaires:

  1. Très belle pirouette de fin.
    Very interesting Sherlock, merci !
    Je m'en vais réfléchir à quelle citation de toi je pourrais inventer... Quelque chose comme : "Peut-être que la mocheté, ça finit par mûrir ?"... non ?
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah mais celle-la, elle est pas de moi, elle est de Lewis Carroll...

      Supprimer
    2. Mon cerveau a des noeuds là.

      Supprimer
  2. Ahaha ! Meilleure réponse à un commentaire, Clémentine !
    (Et courage, petite huitre, tu vas avoir des réponses bientôt, je suis sûre ! :-)

    RépondreSupprimer
  3. Bravo pour les recherches! C'est une découverte très intéressante et drôle. Je vais demander à mon mari s'il sait retrouver celui qui a posté cette citation pour la première fois...(mais pt-être quelqu'un d'autre sera le premier, on verra!)

    RépondreSupprimer
  4. Apparemment, ça ne se fait pas en quelques clics... Mais on peut comparer des sites par le site "Wayback Machine": http://web.archive.org/ Je ne sais pas si ça peut être utile...

    RépondreSupprimer